Toute l'actu en bref

Difficile vainqueur 6-4 du Kazakhstan, la Russie lance enfin son Mondial mais elle a peut-être perdu Panarin. Dans l'autre groupe, le Canada s'est amusé de la Hongrie 7-1.

La "Red Machine" ne tourne pas encore à plein régime. Après une défaite inaugurale 3-0 face à la République tchèque, la Russie a eu toutes les peines du monde à se défaire du Kazakhstan. Le pays d'Asie centrale, qui avait battu la Suisse 3-2 tab la veille, s'est très bien défendu. En profitant de l'indiscipline russe, les Kazakhs ont pu revenir à 3-3 en fin de premier tiers et à 4-4 en début de troisième. C'est finalement Anton Belov, auteur de quatre points, qui a porté le coup de grâce et fait respecter la logique. Tuile pour la Sbornaja, Artemi Panarin, le vif attaquant des Chicago Blackhawks, a été secoué dans les bandes et il n'a pu finir le match.

Le Danemark a cru à l'exploit face à la Suède l'espace d'un tiers. Le Tre Kronor s'est finalement imposé 5-2. Les Danois bouclent tout de même leur week-end avec trois points réussis samedi contre la Norvège.

Le show Laine

Dans le groupe B, le Canada s'est évidemment baladé face à la Hongrie. Les Canadiens se sont imposés 7-1 et confirment leur première place au classement. Mais la Finlande n'est pas loin et Patrik Laine a encore une fois éclaboussé la rencontre de son talent avec deux buts et un assist pour un succès 5-1 aux dépens de l'Allemagne. Celui qui sera l'un des deux premiers choix de la prochaine draft en est à six points en deux parties.

Victorieuse 3-2 tab de l'Allemagne samedi, la France s'est fait remettre à sa place par la Slovaquie 5-1. Cristobal Huet, très bon face aux Allemands a tenu quarante minutes avant de céder sa place à Florian Hardy.

sda-ats

 Toute l'actu en bref