La Sauber C36 présentée sur internet


 Toute l'actu en bref

L'écurie suisse Sauber a dévoilé sa nouvelle monoplace lundi. Les internautes ont découvert la C36 que piloteront Marcus Ericsson et Pascal Wehrlein grâce à une spectaculaire présentation.

Cette saison ne sera pas comme les autres pour l'écurie basée à Hinwil. Quatrième plus "vieille" équipe du plateau derrière Ferrari, McLaren et Williams, Sauber disputera son 25e championnat du monde. Avec des ambitions à nouveau plus élevées grâce à la manne du nouveau propriétaire, Longbow Finance S.A. Les nouveaux partenaires financiers "nous offrirons l'opportunité de devenir à nouveau compétitifs et nous permettrons de renouer avec nos succès passés", assure d'ailleurs la patronne de l'écurie Monisha Kaltenborn.

La C36 doit permettre à Sauber de retrouver dans un premier temps le "ventre mou" du classement et de faire oublier des exercices 2014 (0 point obtenu) et 2016 (2 points) plus que décevants. Elle effectuera ses premiers tours de circuit lors des premiers tests officiels de la saison, du 27 février au 2 mars à Montmelo. Pilote-essayeur de Ferrari, l'Italien Antonio Giovinazzi y remplacera Pascal Wehrlein, qui souffre du dos depuis son spectaculaire accident subi à Miami.

Les dix écuries du paddock ont dû construire de nouvelles voitures en raison des changements dans la réglementation. "Les véhicules sont devenus plus large, de 1,80 à 2 mètres. Il y a 25% de largeur en plus pour les pneus, les ailerons avant et arrière sont également plus larges, et le diffuseur a dû pour cela être aggrandi", rappelle le nouveau directeur technique Jörg Zander. "Dans l'ensemble, cela signifie plus d'appuis, plus d'adhérence, et donc de meilleurs temps au tour."

Aucune partie de la C35 n'a donc pu être utilisée pour créer la C36. Et le bloc-moteur de Ferrari, en configuration Abu Dhabi 2016, sera également pour la première fois à disposition de l'écurie de Hinwil. La fiabilité sera pourtant encore plus importante qu'auparavant: seuls quatre changements de bloc-moteur seront autorisés sans encourir de sanction, contre six jusqu'ici... L'équipe technique de Sauber a donc du pain sur la planche avant le premier des vingt Grands Prix de la saison, prévu le 26 mars en Australie.

ATS

 Toute l'actu en bref