Toute l'actu en bref

L'industrie suisse des machines, équipements électriques et métaux a perdu 10'800 emplois depuis la fin du taux plancher, selon Swissmem, l'association faîtière de la branche (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

L'industrie suisse des machines, équipements électriques et métaux (MEM) a connu un début d'année difficile. Si les entrées de commandes ont augmenté au premier trimestre, les marges se sont effritées.

Les entrées de commandes ont progressé de 0,9% au premier trimestre de 2016 sur un an. "Cependant, le recul des marges montre clairement que la situation de la branche reste tendue", note lundi Swissmem, l'association faîtière de la branche, dans un communiqué.

Milliers d'emplois perdus

Et les conséquences de la surévaluation du franc se font encore ressentir au niveau de l'occupation. Depuis l'abolition du taux plancher de l'euro en janvier 2015, ce secteur a perdu 10'800 emplois, poursuit l'organisation. Au premier trimestre, les entreprises actives dans ce domaine occupaient 319'400 personnes.

Le taux d'utilisation des capacités productives s'est, quant à lui, fixé à 86,5%. S'il est en recul par rapport à la même période de 2015, il reste toutefois supérieur à la moyenne à long terme située à 86,3%.

Les ventes de la branche, elles, se sont repliées de 8,8% au premier trimestre sur un an. Cela a entraîné une baisse de l'indice du chiffre d'affaires au niveau le plus bas des dix dernières années, précise l'association.

Fort recul en Asie

Sur le plan des exportations, elles ont légèrement augmenté (+1%) en direction de l'Union européenne (UE). Pour les Etats-Unis, elles se sont affichées en hausse de 2,7%. Les ventes vers l'Asie se sont, par contre, fortement repliées (-7,4%).

Par secteur, l'évolution a été contrastée. Si les exportations d'instruments de précision ont progressé de 0,9% au premier trimestre, elles se sont contractées de 1,7% dans la construction de machines, de 1,2% dans la métallurgie et de 2,9% dans l'électronique/électrotechnique.

Espoirs modérés

Quant aux attentes des entrepreneurs MEM, elles restent réservées au vu des incertitudes politiques: conséquences d'un éventuel Brexit et mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse. Un peu plus d'un tiers (36%) des sondés anticipent pour les douze mois à venir une hausse des entrées des commandes de l'étranger. Seuls 17% d'entre eux craignent une péjoration de la situation.

A l'étranger, les espoirs se portent principalement sur l'Amérique du Nord et l'Inde. Sans oublier certaines régions européennes.

Protocole sur la Croatie

Sur le plan politique, Swissmem exige la ratification rapide du protocole sur la Croatie. Il s'agit de l'extension de la libre circulation des personnes à ce pays.

Si la Suisse ne ratifie pas cet accord rapidement, elle va perdre son association partielle au programme européen de recherche "Horizon 2020", valable depuis le printemps 2014. Les conséquences pour le pays en tant que site de recherche et pour l'industrie helvétique seraient fatales, conclut l'organisation.

sda-ats

 Toute l'actu en bref