Toute l'actu en bref

La Suisse a dominé la Lettonie 5-4 pour son quatrième match du Championnat du monde à Moscou. Niederreiter a été le grand bonhomme de cette partie avec deux buts.

Un tir de Blum qui fait mouche et la Suisse qui l'emporte. On dirait presque un "remake" du succès de la veille contre le Danemark. Sauf que cette fois-ci ce ne sont pas deux mais trois points que les Suisses sont allés chercher. Le défenseur bernois a trompé Masalskis à la 59e et ses coéquipiers ont su maintenir ce maigre avantage.

Si le scénario de la rencontre est favorable à la Suisse au final, il aurait dû s'écrire différemment. 29e minute, le patin de Grégory Hofmann propulse le puck au fond du but de Masalskis. Les arbitres visionnent les images et accordent ce qui est alors le 3-0 en faveur des joueurs de Patrick Fischer. Ce but du Jurassien bernois suit deux réussites de Nino Niederreiter un peu plus tôt dans le tiers médian.

En contrôle, la Suisse semblait glisser vers un succès facile comme il n'y en avait plus eu depuis longtemps. Mais indiscipline et malchance ont pris racine dans le camp helvétique. C'est tout d'abord Grossmann qui a malencontreusement dévié un lancer de Sotnieks pour la réduction du score, alors que la Suisse était en infériorité numérique. Quelques minutes plus tard, c'est Redlihs qui a réduit le retard balte à une unité à la faveur d'un nouveau power-play. Le supplice helvétique fut total lorsque Trachsler détourna dans son but une passe de Kenins peu avant la deuxième pause pour l'égalisation des Lettons.

La formation rouge à croix blanche pensait avoir réussi le plus dur en reprenant l'avantage via Andrighetto à la 46e pour son premier but sous le maillot national, mais les Lettons ont pu niveler la marque 26 secondes plus tard. Bien content du sale tour qu'ils venaient de jouer, les Baltes n'ont pas cherché les trois points. Contrainte d'évoluer sans Félicien Du Bois, touché durant la deuxième période, la Suisse a en revanche poussé et a été récompensée par un but de Blum sur un tir presque flottant qui est passé par-dessus Masalskis.

Avec sept points au compteur, l'équipe nationale se replace et éloigne le spectre de la relégation. La Suisse bénéficie désormais de deux jours de pause pour recharger ses batteries avant le grand test contre la Russie samedi (15h15).

sda-ats

 Toute l'actu en bref