Toute l'actu en bref

Le cinquième match de préparation au Championnat du monde à Maladetchna en Biélorussie s'est soldé par un succès 2-1 ap. C'est Hofmann qui a donné la victoire à ses couleurs en fin de prolongation.

C'est à 70 kilomètres de Minsk que l'équipe de Suisse a poursuivi sa série de matches test. Et la sélection de Patrick Fischer semble toujours frappée du même mal, celui de ne pas marquer beaucoup de buts. Hormis la première partie en Suède et un succès 5-3, la Suisse n'a inscrit que cinq réussites en trois rencontres.

Si les joueurs au maillot rouge à croix blanche ont de la peine à tromper les portiers adverses, il convient de souligner la bonne forme de Denis Hollenstein qui joue parfaitement son rôle de catalyseur en attaque. Utilisant à bon escient sa vitesse, le fils de Felix a pu égaliser à 1-1 à la 47e sur une relance à la bande qui a pris de cours la défense biélorusse.

Pour son premier match avec les "grands", Sven Andrighetto a montré qu'il possédait des qualités évidentes pour jouer dans les petits espaces. Mais l'attaquant du Canadien de Montréal n'est pas parvenu à créer énormément de danger devant la cage de Milchakov. Le problème de la Suisse concerne les joueurs de centre, véritable colonne vertébrale de l'équipe. Sans Kevin Romy, qui a préféré quitter l'équipe pour se soigner, ce sont Ambühl, Haas, Cunti et Walser qui se partagent le boulot. Très bons, ces joueurs manquent toutefois de créativité, hormis Luca Cunti s'il est bien disposé.

Alors que les champoions bernois ont été laissés au repos, c'est le seul représentant luganais qui a offert la victoire à la Suisse. Grégory Hofmann, excellent toute la saison avec les Bianconeri, a pu tromper le gardien biélorusse à quatre secondes de la fin de la prolongation et des tirs au but.

A noter encore la prestation très solide de Robert Mayer dans la cage helvétique. La revanche entre les deux équipes se tiendra samedi à Minsk (16h).

sda-ats

 Toute l'actu en bref