Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Yasser Arafat et Shimon Peres ont ouvert le dialogue sous la houlette du WEF et de Klaus Schwab (archives).

KEYSTONE/STR

(sda-ats)

La Ville de Genève a décerné mercredi la médaille "Genève reconnaissante" à Klaus Schwab, fondateur et président du World Economic Forum (WEF). Elle entend ainsi saluer la contribution du professeur au dynamisme et au rayonnement de Genève à travers le monde.

"Klaus Schwab est un visionnaire. Il a compris avant les autres que le dialogue est un passage obligé vers une économie qui profite au plus grand nombre", a fait savoir Guillaume Barazzone, le maire de Genève. Le WEF est une plateforme inédite qui permet aux responsables et décideurs du monde entier de se retrouver.

En 1971, le professeur Klaus Schwab avait créé à Davos le premier "Symposium de management européen". En 1987, cette manifestation allait se transformer pour devenir le WEF. C'est à Davos, a rappelé la Ville de Genève, que le président sud-africain Frederik de Klerk et Nelson Mandela avaient accepté de se parler.

C'est encore à Davos que le dialogue avait pu s'instaurer entre le ministre des affaires étrangères israélien Shimon Peres et le leader palestinien Yasser Arafat. Le WEF a accueilli des milliers de participants depuis sa création et organisé des centaines de conférences publiques et de rencontres informelles.

Le Forum a son siège à Genève, où il emploie 450 personnes. "Le WEF reflète l'esprit de Genève, c'est-à-dire cette ouverture sur le monde qui est essentielle", a souligné Klaus Schwab. Pour lui, Genève est la ville du dialogue et de la coopération internationale, qui a pendant des siècles exercé un grand impact sur le monde.

ATS