Lahti: le titre pour Kraft, la satisfaction pour Peier (18e)


 Toute l'actu en bref

Stefan Kraft est devenu champion du monde au petit tremplin samedi à Lahti, au terme d'un concours finalement assez terne pour Simon Ammann (21e) mais pas dénué de promesses pour Killian Peier (18e).

Le Vaudois devant le St-Gallois, voilà un ordre qui n'était pas forcément attendu.

Peier s'était montré à l'aise dès les entraînements sur ce tremplin "venté", qui lui aura permis de faire renaître quelques espoirs parmi les suiveurs helvétiques, lui qui fut autrefois un bon junior. Il a sauté deux fois à 93 m.

Simon Ammann, 21e de la 1re manche, n'est pas parvenu à hausser le niveau en seconde manche. Il a jubilé à la réception, conscient que son second saut avait recelé un joli concentré d'énergie. Mais il ne s'attendait peut-être pas à ce que les cracks à venir évolueraient à un tel niveau.

Kraft, qui décroche son premier grand titre en individuel à 23 ans, a devancé de 2,1 pts l'Allemand Andreas Wellinger grâce à des sauts à 99,5 et 98 m. Un autre Allemand, Markus Eisenbichler, cueille la médaille de bronze.

"Je suis assez content! J'ai bien su gérer la pression. Le travail a été long et difficile, mais ça paie au bon moment", a réagi Killian Peier. Il y a deux ans à Falun, le Vaudois s'était classé 30e. Avec cette performance, il évolue dans les eaux de son meilleur résultat en Coupe du monde, une 17e place à Klingenthal en novembre 2015.

Les deux autres Suisses, Gregor Deschwanden et Andreas Schuler, n'étaient pas parvenus à se qualifier pour la manche finale.

ATS

 Toute l'actu en bref