La nouvelle exposition du musée de l'Hermitage à Lausanne met à l'honneur les peintres impressionnistes canadiens. Peu connus hors de leur pays, ils sont représentés au travers d'une centaine de tableaux, visibles jusqu'au 24 mai.

L'exposition a été organisée par le Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa avant de partir à l'étranger. Après Munich, Lausanne constitue la deuxième étape de cette tournée mondiale qui s'achèvera ensuite à Montpellier, a expliqué devant la presse Sylvie Wuhrmann, directrice de la Fondation de l'Hermitage.

Avec cette exposition, le musée lausannois se penche une nouvelle fois sur l'impressionnisme, un mouvement qui "fait partie de l'ADN de la Fondation depuis ses débuts", a relevé Mme Wuhrmann. Ce qui est quasiment inédit, en revanche, c'est la présentation en Europe de l'influence de l'impressionnisme sur les peintres canadiens.

Ceux-ci ont d'abord assimilé cette révolution picturale en se rendant en France à la fin du 19e siècle, avant de se la réapproprier et de l'accommoder à leur pays. "L'impressionnisme est parfaitement adapté aux paysages canadiens", a remarqué Katerina Atanassova, conservatrice au Musée des beaux-arts d'Ottawa et commissaire de l'exposition.

Nuances de neige

De nombreux tableaux présentés à l'Hermitage dévoilent des paysages hivernaux, montrant la rudesse du climat en Amérique du Nord. "Les impressionnistes canadiens ont surtout peint des sujets hivernaux, c'est comme un leitmotiv chez eux", a indiqué Aurélie Couvreur, conservatrice de l'Hermitage. La neige est déclinée à l'infini, les peintres s'attelant à y faire jaillir "des éclats de lumière", a-t-elle ajouté.

L'exposition "Le Canada et l'impressionnisme. Nouveaux horizons" ne montre toutefois pas uniquement des paysages enneigés. La première partie est consacrée aux oeuvres initiales de ces peintres, lorsqu'ils se trouvaient encore en Europe. Ils y ont peint Paris ainsi que la campagne et les côtes françaises, mais également d'autres villes comme Venise. Plusieurs portraits, principalement d'enfants, sont aussi visibles.

Les 108 tableaux présentés ont été réalisés sur près de cinq décennies, à cheval entre les 19e et 20e siècles. A noter aussi la présence de plusieurs femmes parmi les artistes exposés.

Pour accompagner cette première exposition de l'année, la Fondation de l'Hermitage a prévu plusieurs activités. Des conférences et ateliers seront organisés sur les thématiques du blanc, de la neige et de la nordicité. Un match d'improvisation théâtrale, inventé au Québec, est agendé le samedi 21 mars. Toujours dans une optique canadienne, des visites seront couplées avec des dégustations de douceurs au sirop d'érable.

www.fondation-hermitage.ch/

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.