Le chauffard d'Heidelberg refuse de s'expliquer


 Toute l'actu en bref

Le suspect d'Heidelberg refuse d'expliquer son geste.

KEYSTONE/EPA/RENE PRIEBE

(sda-ats)

L'homme, qui a tué une personne et en a blessé deux autres en fonçant sur des passants au volant de sa voiture samedi à Heidelberg, dans le sud de l'Allemagne, a été arrêté pour meurtre. Il refuse d'expliquer son geste, a annoncé dimanche la police.

Les autorités ont écarté pour le moment l'hypothèse selon laquelle le suspect, un Allemand de 35 ans, aurait eu un mobile terroriste. Elles ont aussi démenti qu'il s'agisse d'un réfugié ou qu'il soit d'origine étrangère après de nombreux commentaires en ce sens sur les réseaux sociaux.

L'homme a été placé en état d'arrestation dimanche après avoir été opéré de sa blessure par balle. La police précise qu'il a refusé de déposer le couteau qu'il avait à la main quand des policiers ont tenté samedi de l'interpeller et qu'après avoir tenté de le maîtriser avec une bombe à poivre, l'un d'eux lui a tiré une balle dans le ventre.

"Sur la base des éléments recueillis jusqu'à présent, il n'y a aucun signe de mobile terroriste ou extrémiste pour ce crime", indique la police. "Pendant le premier interrogatoire, il (le suspect) n'a pas répondu aux accusations."

ATS

 Toute l'actu en bref