Le Conseil d'Etat vaudois globalement satisfait de son bilan


 Toute l'actu en bref

Le Conseil d'Etat vaudois in corpore a présenté mercredi son bilan de législature 2012-2017 mercredi à Lausanne.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

A deux mois des élections cantonales, le Conseil d'Etat vaudois a tiré mercredi un bilan positif de la législature 2012-2017. Les 23 priorités du programme du gouvernement ont pu être mises en oeuvre, grâce notamment au "compromis dynamique".

L'essentiel des 23 mesures et des plus de 200 actions décidées ont trouvé une réalisation. Elles ont permis une avancée dans des domaines importants, a déclaré le président du Conseil d'Etat Pierre-Yves Maillard devant la presse à Lausanne.

Pendant cette législature, le collège a intensifié sa méthode de travail, celle du compromis dynamique. "On devait le faire dans le contexte politique inédit d'une majorité différente entre le législatif de droite et le gouvernement de gauche. On a adopté une discipline de tous les instants pour dépasser les blocages", a relevé Pierre-Yves Maillard.

Au nombre des points traités avec cette méthode, le président du Conseil d'Etat a notamment cité l'assainissement de la Caisse de pensions de l'Etat de Vaud. Figurent également sur la liste la loi sur le logement, le plan directeur cantonal et la loi sur l'aménagement du territoire, le contre-projet à l'initiative Lavaux ou encore les relations financières entre l'Etat et les communes.

ATS

 Toute l'actu en bref