Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les forêts suisses ont un sol trop acide à cause de la pollution, ce qui rend les arbres malades. Le Conseil fédéral veut agir en épandant de la chaux (archives).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Le sol des forêts suisses est trop acide sur 95% de sa surface. Cet appauvrissement affaiblit les arbres et les rend plus fragiles aux maladies. Le Conseil fédéral veut étudier l'épandage de chaux pour réduire l'acidité des forêts.

L'acidification des sols les appauvrit. Les arbres ont alors des carences et perdent aiguilles ou feuilles. Ils grandissent moins bien et deviennent moins résistants aux maladies et aux intempéries, selon un rapport adopté mercredi par le Conseil fédéral en réponse à un postulat du conseiller national Erich von Siebenthal (UDC/BE).

Paysans et transports responsables

Les importants dépôts de polluants atmosphériques azotés, comme l'ammoniaque ou l'oxyde d'azote, en sont la cause principale. Les paysans sont responsables de 66% de cette pollution, les transports de 22%, l'industrie de 8% et les ménages de 4%.

Selon le Conseil fédéral, réduire les émissions de polluants est donc "une priorité absolue" qu'il compte poursuivre de manière systématique. Le rapport note cependant que comme cette mesure peut avoir des impacts économiques négatifs pour les paysans, elle sera "moyennement facile" à appliquer.

Le Conseil fédéral est également conscient qu'une baisse d'émission des polluants incriminés n'aura des effets qu'à long terme: les processus chimiques et biologiques agissent très lentement dans les sols.

Chênes et chaux

C'est pourquoi il veut envisager d'autres mesures. Pour les sols qui ne sont pas trop touchés, la solution pourrait consister à planter des essences possédant des racines profondes et des feuilles, comme les chênes ou les érables. La surface du sol en sera stimulée et le mélange des couches sera favorisé.

Quant aux sols trop acides, le Conseil fédéral souhaite tester une méthode fréquemment utilisée en Allemagne: l'épandage de chaux (qui a un pH basique). Dans le rapport, l'administration remarque que les essais scientifiques sur des surfaces limitées ne nécessitent pas l'adaptation de lois.

Le Conseil fédéral rejette par contre la solution préconisée par Erich von Siebenthal dans son postulat: l'épandage de cendres. Juridiquement, ce sont des déchets et ils doivent à ce titre être éliminés, relève le Conseil fédéral. Par ailleurs, les cendres sont souvent souillées par des métaux lourds, ce qui n'est évidemment pas optimal pour les sols.

ATS