Toute l'actu en bref

Les hommes du GIGN resteront à la frontière lors du passage du Tour de France en Suisse. Mais ils seront prêts à intervenir, si la Suisse le leur demande (Photo symbolique).

KEYSTONE/EPA AFP POOL/MIGUEL MEDINA / POOL

(sda-ats)

Des centaines d'agents de la police cantonale bernoise seront mobilisés lors du passage du Tour de France en Suisse. Le GIGN français, qui suivra pour la première fois la Grande Boucle en raison des menaces terroristes, ne franchira pas la frontière franco-suisse.

Depuis l'annonce du passage du Tour de France en Suisse, la police cantonale bernoise, les autorités fédérales et leurs homologues français sont en contact permanent pour analyser la situation sécuritaire, a indiqué lundi le canton de Berne. Les policiers bernois ont appris l'année dernière qu'ils étaient privés de vacances durant cet événement.

Le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) accompagnera la caravane du Tour jusqu'à la frontière franco-suisse. La sécurité de la manifestation sera ensuite de la compétence de la Suisse. Une équipe du GIGN sera toutefois stationnée à proximité de la frontière pour être prête à intervenir en cas de demande des autorités suisses.

Pour des raisons de sécurité, l'utilisation de drones sera interdite aux alentours du passage du Tour de France. Les coureurs arriveront le 18 juillet en Suisse. Ils atteindront en soirée la ville de Berne après avoir franchi le Jura français, le Val-de-Travers, Neuchâtel, Anet (BE) et Chiètres (FR). Le 19 juillet sera une journée de repos avant la prochaine étape en direction du Valais.

sda-ats

 Toute l'actu en bref