Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le patron de Novartis, Joe Jimenez, avait confirmé la semaine dernière lors de la conférence de presse de bilan du groupe son intention de rencontrer Donald Trump (archives).

KEYSTONE/PATRICK STRAUB

(sda-ats)

Le président américain Donald Trump devait rencontrer mardi à la Maison Blanche des représentants de l'industrie pharmaceutique, un secteur qu'il a ardemment critiqué. Le patron de Novartis, Joe Jimenez, fait partie du groupe d'invités.

M. Jimenez, qui est le président élu de l'organisation américaine Pharmaceutical Research and Manufacturers of America (PhRMA), est présent avec plusieurs autres représentants de l'industrie pharmaceutique, a indiqué Novartis.

Lors de la présentation des résultats du groupe la semaine dernière, le patron du géant pharmaceutique bâlois avait confirmé son intention de rencontrer Donald Trump au plus vite. Le président républicain a reproché à l'industrie pharmaceutique à plusieurs reprises d'appliquer des prix de médicaments trop élevés et déclaré vouloir tout faire pour qu'ils baissent.

Concernant le décret interdisant l'entrée aux Etats-Unis à des ressortissants de sept pays musulmans, Novartis a déclaré n'avoir pour l'heure connaissance d'aucun cas de collaborateur qui aurait dû interrompre son voyage d'affaires en raison de cette décision. L'entreprise examine et évalue en permanence l'impact de cette décision pour son personnel.

ATS