Le sort n'a pas été trop cruel


 Toute l'actu en bref

Deux qualifiés pour jouer un seizième de finale contre Tomas Berdych: telle sera la feuille de route de Roger Federer la semaine prochaine à Melbourne.

Tête de série no 17 de l'Open d'Australie, le Bâlois n'a pas été vraiment désavantagé par le sort. Avec Tomas Berdych (no 10) puis, en cas de succès, Kei Nishikori (no 5), il trouve sur sa route des quarts de finale deux adversaires contre lesquels il reste sur des séries positives, cinq victoires de rang contre le Tchèque et trois contre le Japonais. En quart de finale, c'est le no 1 mondial Andy Murray qui l'attend si la logique est bien sûr respectée. La seule question réside dans sa faculté à assimiler très tôt dans le tournoi la répétition des matches. A 35 ans et demi, cette interrogation est bien légitime pour un joueur qui a dû, de surcroît, observer un repos de six mois pour soigner son genou et son dos.

Rien d'insurmontable pour Wawrinka

Stan Wawrinka (no 4) figure, comme Roger Federer, dans le haut du tableau. Le Vaudois affrontera au premier tour un adversaire imprévisible en la personne de Martin Klizan (ATP 35). En 2016, le gaucher slovaque a enlevé deux tournois ATP 500, à Rotterdam et à Hambourg, et, aussi, a été éliminé à treize reprises dans un premier tour... Viktor Troicki (no 29), Nick Kyrgios (no 14) et Marin Cilic (no 7) sont, sur le papier, les têtes de série qu'il devra battre pour se hisser en demi-finale. La tâche qui l'attend, périlleuse bien sûr, n'a rien d'insurmontable.

Dans la partie basse du tableau, le premier tour entre le tenant du titre Novak Djokovic et Fernando Verdasco (ATP 40) vaudra le détour. La semaine dernière à Doha, le Serbe avait écarté cinq balles de match devant le Madrilène. Et personne n'a oublié à Melbourne le succès l'an dernier au premier tour de ce même Verdasco devant Rafael Nadal.

Rafel Nadal, justement, se retrouvé lui aussi sur un terrain miné. Pour se hisser en quart de finale, le Majorquin, tête de série no 9, devra vraiment serrer sa garde contre Alexander Zverev (no 24), puis Gaël Monfils (no 6).

Belinda Bencic contre Serena Williams

Dans le simple dames, Belinda Bencic (WTA 48) peut nourrir une belle ambition: devenir la deuxième joueuse de l'histoire après Virginie Razzano en 2012 à Roland-Garros à battre... Serena Williams au premier tour d'un tournoi du Grand Chelem. Huitième de finaliste l'an dernier à Melbourne, la Saint-Galloise a peut-être une carte à jouer face à la no 2 mondiale qu'elle avait battue en 2015 lors de son parcours victorieux à Toronto. Eliminée la semaine dernière en huitième de finale du tournoi d'Auckland par sa compatriote Madison Brengle, l'Américaine n'est peut-être pas aussi affûtée qu'elle devrait l'être en ce début d'année.

Timea Bacsinszky (no 12) sera opposée, quant à elle, à l'Italienne Camila Giorgi (WTA 72) qu'elle aurait dû affronter le 2 janvier au tournoi de Shenzen. Mais on le sait, la Vaudoise, touchée aux abdominaux, avait dû déclarer forfait. Timea Bacsinszky figure dans le quart de tableau de la joueuse qui es peut-être "la" favorite de cet Open d'Australie, Karolina Pliskova (no 5). Titrée à Brisbane dimanche dernier, la Tchèque dégage aujourd'hui la plus forte impression.

Troisième Suissesse admise directement dans ce tableau, Viktorija Golubic (WTA 58) rencontrera la soeur jumelle de Karolina Pliskova, Krystina qui est classée au 60e rang de la WTA. La Zurichoise a un beau coup à jouer dans une partie du tableau qui peut la conduire vers un seizième de finale contre la no 1 mondiale et tenante du titre Angelique Kerber.

ATS

 Toute l'actu en bref