Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Je n'ai aucun problème psychologique", a affirmé Dylann Roof (archives).

Keystone/AP POOL Reuters/RANDALL HILL

(sda-ats)

Dylann Roof a déclaré mercredi au tribunal chargé de le juger qu'il estimait être sain d'esprit. Jeune militant blanc d'extrême droite, il avait été reconnu coupable de l'assassinat de neuf paroissiens noirs à Charleston en 2015.

"Je n'ai aucun problème psychologique", a affirmé le jeune homme de 22 ans lors d'une brève déclaration en ouverture de la phase pénale de son procès. Devant les jurés, l'accusé a expliqué ne pas vouloir que ses avocats produisent des documents sur sa santé mentale, afin de lui éviter la peine capitale à laquelle il pourrait être condamné.

Les mêmes jurés avaient reconnu le 15 décembre Dylann Roof coupable des 33 chefs d'inculpation pour crimes de haine ayant entraîné la mort, d'obstruction à la liberté religieuse et de port d'armes à feu. Cette nouvelle phase du procès doit permettre aux jurés de décider si le jeune homme est passible de la peine de mort ou de la réclusion criminelle à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle.

Lundi, le juge Richard Gergel avait estimé que Dylann Roof était sain d'esprit et qu'il pouvait se représenter lui-même, sans l'assistance d'un avocat, devant le tribunal.

Dylann Roof a pénétré le 17 juin 2015 dans l'Emanuel African Methodist Episcopal Church de Charleston fréquentée par la communauté noire. Il y a tué neuf personnes à l'aide d'armes à feu.

ATS