Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'assainissement du tunnel du Weissenstein, âgé de 109 ans, était urgent (archives).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

Le tunnel ferroviaire du Weissenstein, sur le tronçon Soleure-Moutier (BE), sera assaini. Les travaux débuteront probablement en 2020. Les coûts sont estimés à 85 millions de francs. Les régions concernées s'opposaient à la fermeture envisagée par la Confédération.

La décision de l'Office fédéral des transports (OFT) d'assainir le tunnel "tient ainsi compte des revendications des régions concernées". "Leurs préoccupations l'emportent sur les réflexions d'ordre économique", indique mardi l'OFT.

L'assainissement, qui doit en principe être réalisé entre 2020 et 2022, garantira une durée d'exploitation de 25 ans. Il sera financé par le fonds d'infrastructures ferroviaires de la Confédération.

Jusqu'à 170 millions au final

Les autorités ont déjà dû prendre des mesures de sécurité afin que le tunnel et la ligne puissent être exploités jusqu'à la fin 2017. Des filets de protection contre les éboulements ont été installés sur une longueur de 500 mètres. Pour que les trains puissent continuer de circuler jusqu'aux travaux d'assainissement, des contrôles de sécurité seront effectués régulièrement.

Aux coûts de 85 millions de francs s'ajoutent ceux engendrés par l'adaptation et la modernisation de plusieurs tronçons et des gares situés entre Soleure et Moutier. Des études évaluent l'addition finale entre 100 et 170 millions de francs.

Bus écarté

En mauvais état, le tunnel à une voie du Weissenstein mesure 3,7 km de long. Son entrée nord se trouve à Gänsbrunnen (SO), l'entrée sud est à Oberdorf (SO). Sans assainissement, les autorités seraient obligées d'abandonner la ligne exploitée par la compagnie BLS.

Cette option a également été étudiée. Dans cette éventualité, la liaison ferroviaire et ses 12 arrêts auraient été remplacés par une ligne de bus à la durée du trajet toutefois plus longue que les 33 minutes actuelles.

L'OFT attend maintenant des cantons de Berne et de Soleure qu'ils prennent des mesures sur le plan touristique notamment pour rendre la ligne attractive. Actuellement, environ 500 usagers par jour prennent le train entre Moutier et Soleure. Le degré de couverture financière de la ligne par les voyageurs (moins d'un quart des frais) est donc très faible, comparé à d'autres lignes régionales.

Joie et soulagement

Les deux cantons et le comité pour le maintien du tunnel du Weissenstein se sont battus pour l'assainissement de l'ouvrage inauguré en 1908. Le comité accueille la décision favorable avec "beaucoup de joie" et de "satisfaction". La décision de l'OFT est d'une "importance énorme pour les communes concernées dans les régions de Thal (SO), du pied sud du Jura et de Grandval (BE)".

Selon le comité, l'assainissement constitue "la seule étape correcte et logique" en matière de politique des transports, du développement régional et du tourisme, ainsi que de liaison entre les régions linguistiques. Le gouvernement de Soleure y ajoute son "soulagement". Il veillera, en collaboration avec les cantons de Berne et du Jura, à améliorer l'attractivité de la ligne, écrit-il.

L'Association Transports et Environnement (ATE) "se réjouit" elle aussi. Dans une pétition munie de 17'000 signatures, transmise en décembre dernier au Conseil fédéral, elle avait demandé le maintien de la ligne. L'ATE exige désormais le lancement d'un forfait combiné comprenant le voyage en train et la montée en télécabine au sommet du Weissenstein, au départ d'Oberdorf.

ATS