Toute l'actu en bref

Favorite, Lea Sprunger s'est qualifiée pour la finale du 400 m haies aux Européens d'Amsterdam en 55''72. Poisse en revanche pour Selina Büchel qui a décroché la 4e place en finale du 800 m.

Elle avait le meilleur temps de toutes les engagées et elle se savait attendue Lea Sprunger. Mais la Vaudoise n'a pas laissé la pression lui polluer l'esprit. Partie sans forcer, la sprinteuse du COVA Nyon a géré son effort si bien qu'elle a attaqué la dernière ligne droite en tête. Il a ensuite fallu tenir en respect l'Italienne Ayomide Folorunso sur les dernières haies.

Mais Lea Sprunger a de quoi travailler jusqu'à dimanche et la finale. Notamment cette ambition d'attaquer chaque obstacle avec la jambe droite. Sur l'avant-dernière haie, c'est avec la gauche et en piétinant que la Vaudoise l'a franchie.

"Le but est atteint, estime la Vaudoise. Je voulais me qualifier directement à la place. Mais en finale il faudra élever le niveau d'un cran pour la médaille. Aujourd'hui, vu les conditions difficiles, j'avais décidé de ne pas tenir jusqu'à la fin mon rythme de quinze foulées entre les haies. Je n'étais pas obligée de prendre tous les risques."

Selina Büchel au pied du podium

Satanée dernière ligne droite. Selina Büchel a longtemps cru pouvoir enfin gagner une médaille dans un grand championnat en plein air, mais la St-Galloise a dû se contenter de la 4e place comme à Sopot en 2014 lors des Européens indoor. Moins en verve que l'année passée sur le plan chronométrique, l'athlète du Toggenburg avait pourtant parfaitement bien joué tactiquement en se plaçant en deuxième position. Aux 600 m, Selina Büchel a pris la tête et elle a lutté avec la Française Renelle Lamotte qui a fini 2e. Car c'était sans compter sur Nataliya Psyshchepa qui a écrasé tout le monde sur les dernières foulées. Enfermée et assez peu à l'aise avec sa stratégie, l'Ukrainienne a presque forcé le passage avant d'enrhumer la concurrence dans un sprint ahurissant.

Pour Selina Büchel, cette 4e place démontre que la forme revient petit à petit, même si les résultats sont assez éloignés de ces temps de l'an dernier. Elle a fini en 2'00''47 alors que son record se situe en 1'57''95.

Son entraîneur Louis Heyer ne lui en tient d'ailleurs pas rigueur: "Selina a fait le maximum, mais elle est arrivée en manquant un peu de repères et de rythme de compétition. Il est probable qu'avec sa forme de l'an dernier elle aurait fini avec l'or ou l'argent. Elle partait pour l'or en tous les cas. Maintenant il reste des détails à peaufiner avant Rio."

sda-ats

 Toute l'actu en bref