Toute l'actu en bref

Dätwyler pourra, durant une période de deux ans, augmenter son capital-actions dans le but de procéder à des acquisitions (archives).

KEYSTONE/URS FLUEELER

(sda-ats)

Réunis en assemblée générale extraordinaire, les actionnaires du groupe industriel uranais Dätwyler ont accepté mercredi l'augmentation de capital proposée mi-juin. L'opération est destinée à financer le rachat de la société britannique Premier Farnell.

L'émission d'un nouveau capital autorisé à hauteur de maximum 10% du capital-actions pourra se faire avant le 9 août 2018, indique mercredi Dätwyler dans un communiqué.

Le capital autorisé augmentera la flexibilité du groupe dans le changement de sa stratégie de croissance, a expliqué durant l'assemblée le président du conseil d'administration Ulrich Graf, précise le communiqué.

Reprise à 1,1 milliard

La création du capital autorisé permet à Dätwyler d'augmenter pendant les deux prochaines années le capital si besoin, notamment pour financer de potentielles acquisitions.

Le groupe uranais cherche actuellement à s'emparer de la société britannique de composants électroniques Premier Farnell. Devisée à 848 millions de francs, l'opération doit lui permettre de plus que doubler ses ventes.

Dätwyler proposera 165 pences (2,08 francs au cours actuel) en liquide pour chaque action de l'entreprise sise à Leeds. Y compris la reprise de dettes, la transaction valorise l'entreprise sise à Leeds à 1,1 milliard de francs.

Contre-offre américaine

Sous réserve de son approbation par les autorités concernées, la transaction devait initialement être finalisée durant le quatrième trimestre de cette année.

Mais l'entreprise de Suisse centrale fait cependant face à une contre-offre d'un concurrent américain, Avnet, qui a surenchéri en offrant 12% de plus. Il a soumis une offre de 185 pences par action Premier Farnell. Dätwyler communiquera ultérieurement quelles suites elle compte donner à cette affaire.

L'entreprise uranaise a par ailleurs annoncé mercredi matin le rachat de la société allemande Ott, spécialisée dans les solutions d'étanchéité, pour un montant non-divulgué. L'entreprise acquise a réalisé l'an dernier un chiffre de 33 millions de francs. L'opération, qui nécessite encore l'approbation des autorités compétentes, devrait être finalisée le mois prochain.

sda-ats

 Toute l'actu en bref