Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cas sont en hausse chez les tout petits (0 à 4 ans) uniquement (image symbolique).

Keystone/DPA dpa/A4488/_NICOLAS ARMER

(sda-ats)

Le pic de la vague de grippe est atteint. C'est la première fois depuis son apparition en décembre que le nombre d'affections grippales a baissé par rapport à la semaine précédente.

Les 135 médecins du système de surveillance Sentinella ont annoncé 39 cas d'affections grippales pour 1000 consultations, contre 44,6 une semaine plus tôt. Ce taux correspond à une incidence de 335 consultations dues à la grippe pour 100'000 habitants, indique mercredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur son site internet.

Le nombre de consultations pour 100'000 habitants s'élevait à 374 la semaine précédente. Le seuil épidémique saisonnier a été franchi durant la semaine du 12 au 18 décembre. Il se situe à 64 cas pour 100'000.

Bébés les plus touchés

Les enfants en bas âge (0 à 4 ans) étaient les plus touchés; 755 cas pour 100'000 habitants ont été recensés. Suivaient les 15 à 29 ans. Les personnes de plus de 65 ans étaient les moins frappées, avec 192 cas pour 100'000 habitants. Ce sont aussi celles pour lesquelles le vaccin est le plus conseillé.

La tendance était à la hausse parmi les tout petits (0 à 4 ans), constante chez les 15 à 29 ans et descendante dans toutes les autres classes d'âge. La propagation de la grippe était répandue dans toutes les régions.

ATS