Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La grippe est encore "largement répandue" dans toutes les régions du pays, sauf dans les Grisons et au Tessin, où elle n'est plus que "répandue" (image symbolique/archives).

KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

(sda-ats)

L'épidémie de grippe est en déclin. Même si le virus est encore largement répandu en Suisse, le nombre d'affections recule.

Les 126 médecins du système de surveillance Sentinella ont annoncé 16,9 cas d'affections grippales pour 1000 consultations, contre 27 une semaine plus tôt. Ce taux correspond à une incidence de 136 consultations dues à la grippe pour 100'000 habitants, indique mercredi l'Office fédéral de la santé publique dans son bulletin hebdomadaire.

Les tout petits (0 à 4 ans) restent les plus touchés. La tendance est en revanche à la baisse dans les autres catégories d'âge.

La grippe est encore "largement répandue" dans toutes les régions du pays, sauf dans les Grisons et au Tessin, où elle n'est plus que "répandue". L'épidémie a atteint son pic la deuxième semaine de janvier.

La grippe a provoqué en ce début d'année une nette surmortalité chez les personnes de plus de 65 ans. La faute au sous-type H3N2 particulièrement virulent cette année.

L'excès de mortalité frappant les aînés a été observé dès le 26 décembre jusqu'au début de février. Durant ces six semaines, 1440 décès de plus ont été recensés par rapport aux prévisions statistiques.

ATS