Toute l'actu en bref

Les faillites d'entreprises en Suisse pour cause d'insolvabilité sont en augmentation au premier trimestre 2016. Leur nombre a progressé 2% sur un an, à 1151 cas. Les créations de sociétés ont parallèlement légèrement augmenté.

Le nombre de faillites a été particulièrement marqué en Suisse romande (+16%), à Zurich (+14%) et dans la Suisse du Nord-Ouest (+13%), écrit mardi la société de recouvrement Bisnode, sur la base de données tirées du Registre suisse du commerce (RC). La situation s'est en revanche améliorée en Suisse orientale (-4%), au Tessin (-7%), dans l'Espace Mittelland (-8%) et en Suisse centrale (-23%).

Au seul mois de mars, le nombre de faillites pour cause d'insolvabilité a en revanche diminué de 2% par rapport à la même période de l'année précédente, à 428 cas. Les cessations d'activité pour des motifs d'ordre organisationnel (en vertu de l'article 731b du code des obligations) ont augmenté de 26% à 176 cas.

Le bâtiment fortement touché

Le plus grand risque de faillite touche l'industrie du bâtiment, où le risque d'insolvabilité est environ trois fois supérieur à la moyenne de toutes les branches. A l'inverse, les bureaux d'architectes, le secteur de l'édition et de l'impression, ainsi que la branche de l'immobilier s'avèrent très résistants.

Les cas de faillites d'entreprises liés à des cessations d'activité pour des motifs d'ordre organisationnel ont pour leur part progressé de 36% au premier trimestre, à 484 cas. Le nombre total de procédures s'établit donc à 1635 entre janvier et mars.

En ce qui concerne la création d'entreprises, 10'365 nouvelles sociétés ont été inscrites au registre du commerce, soit 1% de plus qu'un an auparavant. Une hausse a été constatée dans l'Espace Mittelland (+8%), en Suisse orientale (+6%), dans la Suisse du Sud-Ouest (+4%) et la Suisse du Nord-Ouest (+2%).

sda-ats

 Toute l'actu en bref