Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'armée du régime syrien a progressé dans la province de Deir Ezzor contrôlée pour plus de moitié par les djihadistes (archives)

KEYSTONE/EPA SANA/SANA HANDOUT

(sda-ats)

Les forces du régime syrien sont entrées vendredi dans la ville de Mayadine, un des derniers fiefs du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Au moins 14 civils ont été tués par des frappes russes à proximité.

"Avec le soutien de l'aviation russe, les forces du régime sont entrées dans Mayadine, et contrôlent des bâtiments dans l'ouest de la ville", a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Au sud de cette ville, au moins 14 civils, dont trois enfants qui fuyaient les violences, ont été tués dans des frappes russes soutenant les forces du régime. Les victimes "traversaient le fleuve sur des radeaux de fortune" lorsqu'elles sont mortes dans les bombardements, a indiqué vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Deux offensives à Deir Ezzor

L'EI contrôle depuis 2014 Mayadine depuis 2014. La ville est située dans la province pétrolière de Deir Ezzor (rive ouest du fleuve Euphrate) que les djihadistes contrôlent toujours pour plus de la moitié.

Deux offensives distinctes sont en cours pour les y déloger.

D'un côté, les forces du régime ont rapidement progressé depuis l'ouest vers l'Euphrate grâce au soutien de l'aviation russe - d'où leur entrée vendredi dans la ville de Mayadine.

De l'autre, une alliance de combattants kurdes et arabes soutenue par Washington, les Forces démocratiques syriennes (FDS), est engagée du côté est du fleuve.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS