Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

D'ici 2090, 90% des glaciers de Suisse centrale auront entièrement fondu (photo symbolique).

KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN

(sda-ats)

Les enfants qui naissent aujourd'hui verront les Alpes de Suisse centrale sans glaciers. D'ici 2090, 90% d'entre eux auront entièrement fondu, selon une étude de l'Université de Fribourg.

A cause du changement climatique, les glaciers suisses régressent toujours plus vite, indique jeudi le Service de protection de l'environnement du canton d'Uri, se référant à cette étude mandatée par la commission de surveillance du lac des Quatre cantons.

Les recherches se basent sur un inventaire détaillé des glaciers. Ces enregistrements réguliers remontent jusqu'en 1850. Les scientifiques ont aussi modélisé le développement futur de ces étendues gelées, en supposant que le climat se réchaufferait de 4 degrés d'ici à la fin du siècle.

1,4 kilomètre cube disparu

Dans le bassin versant de la Reuss, 60 kilomètres carrés sont encore glacés selon l'inventaire de 2010, soit la moitié de la surface du lac des Quatre cantons, indique le communiqué. Entre 1973 et 2010, environ 15 kilomètres carrés de la surface et un volume de glace de 1,4 kilomètre cube ont disparu.

Même le plus grand glacier du bassin versant du lac des Quatre cantons, le Hüfifirn dans le val Maderan, aura fondu à 90% en 2090, selon les calculs. Un sort qui attend tous les glaciers du canton d'Uri et de Suisse centrale, précise le Service de protection de l'environnement.

Nouveaux lacs glaciaires

Ce processus laisse place à des paysages fondamentalement modifiés. Pendant des siècles, les glaciers ont charrié des rochers et creusé les sols. Dans ces trous, de nouveaux lacs se créeront.

Le phénomène est déjà visible dans le lit du Hüfifirn: le lac du Hüfi s'est constitué après le retrait des glaces. Les conséquences ne peuvent pas encore être évaluées, selon les chercheurs.

Approvisionnement en eau

La fonte des glaciers aura aussi une influence sur l'approvisionnement en eau. Tant qu'ils subsistent, le débit d'eau dans les ruisseaux, les fleuves et dans la nappe phréatique resteront identiques à aujourd'hui.

Toutefois, il pourrait diminuer de 60% en août et en septembre d'ici à la fin du siècle. Durant les périodes de sécheresse, l'approvisionnement en eau pourrait être difficile.

Les scientifiques soulignent que les calculs des évolutions futures sont liés à de grandes incertitudes. Une chose est sûre: le climat sera plus aride et plus chaud en Suisse et les fleuves de glace et le permafrost disparaîtront toujours plus vite.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS