Toute l'actu en bref

Les mayens grisons (ici au-dessus de Calfreisen, commune de Schanfigg) tomberont en ruine et disparaîtront des paysages s'ils ne sont pas utilisés, met en garde le gouvernement grison (archives).

KEYSTONE/ARNO BALZARINI

(sda-ats)

Rendre habitables les mayens vides dans les montagnes, c'est ce que souhaitent les Grisons. Le gouvernement cantonal soumet une initiative à la Confédération pour modifier en conséquence la loi fédérale sur l'aménagement du territoire.

L'initiative du canton exige que les mayens qui ne sont plus utilisés par l'agriculture puissent être transformés en habitations situées en dehors des zones à bâtir, pour autant que leur identité soit préservée. A travers sa demande, le gouvernement grison met ainsi en oeuvre un texte adopté par le Grand Conseil.

La présence des mayens est indissociable des paysages grisons, écrit mercredi le gouvernement cantonal. Pourtant, ces constructions en bois tombent en ruine si elles ne sont plus utilisées. Leurs propriétaires n'ont en principe aucun intérêt à entretenir un édifice qui n'a plus de raison d'être.

Leur transformation doit permettre de préserver les paysages et la valeur des mayens. L'initiative vise en outre à prendre en compte davantage les différences fondamentales existant d'un canton à l'autre en matière d'aménagement du territoire.

sda-ats

 Toute l'actu en bref