Toute l'actu en bref

Le Turc Sultan Kosen, 27 ans et 2,46 m avec le Chinois He Pingping, 21 ans, 73 cm, réunis il y a quelques années à Istanbul par le Guinness World Records.

KEYSTONE/AP/IBRAHIM USTA

(sda-ats)

Les Néerlandais et les Lettones sont les plus grands du monde, tandis que les hommes du Timor oriental et les femmes du Guatemala sont les plus petits. A l'instar des Français, les Suisses se situent en milieu de tableau parmi les Occidentaux.

Les Néerlandais mesurent en moyenne 1,825 mètre et les Lettones 1,70 m. Les Timorais culminent à 1,60 m et les Guatémaltèques à 1,49 m. Les Suisses affichent une taille de 1,78 m et les Suissesses 1,66 m, selon une étude conduite par l'Imperial College London (ICL) et publiée mardi par l'Université de Zurich.

Dans le camp des grands, les Néerlandais sont en compagnie des Belges, des Estoniens et autres Lituaniens. Quant aux grandes, les Lettones côtoient les Néerlandaises, les Estoniennes et les Tchèques.

La taille constituant un indicateur de bien-être, il n'est pas étonnant de retrouver des pays européens parmi les dix abritant les plus grands êtres humains, précise l'Université de Zurich. Selon les experts, la croissance des êtres humains s'est tassée ces 30 à 40 dernières années en Europe septentrionale et centrale, ainsi qu'en Amérique du Nord.

14 cm en 100 ans

Il y un siècle, les Helvètes étaient plus petits de 14 cm. "Depuis les années 1990, la taille des hommes en Suisse n'augmente plus", précise Kaspar Staub, de l'Université de Zurich, cité dans le communiqué. Ce dernier a participé avec son collègue Frank Rühli et des centaines de chercheurs du monde entier à cette étude parue dans le magazine spécialisé "eLife.

Si les Occidentaux ne grandissent quasi plus, tel n'est pas le cas des Iraniens et des Sud-Coréennes. En un siècle, ces derniers sont les humains qui ont le plus grandi, gagnant 16,5 respectivement 20,2 cm.

A titre de comparaison, les Américains et Américaines n'ont eux grandi que de 6 et 5 centimètres au cours du siècle. Classés en 3e et 4e positions en 1914, ils ne figuraient en 2014 qu'aux 37e et 42e places.

Les Français, qui mesuraient 1,66 m en moyenne en 1914, frôlent désormais 1,80 m (179,7 cm). La hausse est également marquée chez les Françaises, passées de 155,3 cm à 164,9 cm en un siècle. Entre 1914 et 2014, l'écart de taille global entre hommes et femmes n'a lui quasiment pas évolué, passant de 11 cm à 12 cm.

Obésité anglo-saxonne

"Notre étude montre que les pays anglo-saxons, particulièrement les Etats-Unis, passent derrière d'autres pays européens et d'Asie-Pacifique à hauts revenus", notamment en raison des problèmes d'obésité rencontrés par les premiers, analyse Majid Ezzati, professeur à l'Ecole de Santé publique de l'ICL, qui a dirigé l'étude.

"La façon dont nous grandissons est fortement influencée par notre alimentation et des facteurs environnementaux, bien que les gènes jouent également un rôle", pointent aussi les auteurs de l'étude.

Ainsi, dans plusieurs pays d'Afrique subsaharienne, dont la Sierra Leone, l'Ouganda ou le Rwanda, la population a certes gagné quelques centimètres en un siècle, mais la taille moyenne a reculé - jusqu'à 5 cm - au cours des quarante dernières années.

sda-ats

 Toute l'actu en bref