Les travaux à l'intérieur du tube est du Ceneri sont terminés


 Toute l'actu en bref

Le chef d'Alptransit, Renzo Simoni, a posé mardi la dernière spatule de béton dans le tube est du tunnel de base du Ceneri.

sda

(sda-ats)

Le rêve d'une ligne de plaine à travers les Alpes s'est encore rapproché mardi. Le dernier bloc de béton a été posé dans le tube est du tunnel de base du Ceneri. Les travaux intérieurs sont presque terminés. La technologie ferroviaire sera placée d'ici 2019.

La dernière voûte du tunnel est a été bétonnée mardi, environ une année après la percée du tunnel du Ceneri. Au total, plus d'un million de mètres cubes de béton ont été utilisés, selon les données d'Alptransit.

Long de 15,4 kilomètres, le tunnel devrait être terminé en 2020. Les trains pourront ensuite rouler jusqu'à 200 km/h et ainsi réduire le temps de trajet entre Bellinzone, Lugano et Locarno.

Prochaine étape

Mais avant d'arriver à la mise en circulation, toutes les installations techniques doivent encore être montées. Il s'agit des voies et aussi de l'ensemble de la technique ferroviaire, a dit à l'ats Dino Alfaré, responsable de l'exécution de la technique ferroviaire chez Alptransit.

Cette étape débutera en été 2017. Selon M. Alfaré, elle représente un défi particulier. Une multitude d'acteurs y contribuent et doivent être coordonnés.

Nouvelle artère tessinoise

On ne pourra parler de ligne de plaine à travers les Alpes que lorsque le tunnel de base du Ceneri sera opérationnel, a dit mardi Renzo Simoni, chef d'Alptransit devant les médias. Il est donc aussi important que le tunnel du Gothard.

Le Ceneri est aussi une nouvelle "artère pour le Tessin". Il rend possibles des liaisons directes entre Lugano et Locarno et le temps de trajet entre Bellinzone et Lugano sera raccourci, a expliqué M. Simoni.

ATS

 Toute l'actu en bref