Les victimes des attentats de janvier 2015 honorées à Paris


 Toute l'actu en bref

Les participants ont allumé des bougies en mémoire des victimes des attentats.

KEYSTONE/EPA/IAN LANGSDON

(sda-ats)

Deux ans après les attentats à Paris contre Charlie Hebdo et l'épicerie Hyper Cacher, quelques centaines de personnes se sont rassemblées samedi soir place de la République pour un hommage sobre aux 17 morts. Les noms des victimes ont été lus.

Une "toile participative" a été déroulée au pied de la célèbre statue représentant une allégorie de la République qui trône au centre de la place parisienne, faite de mains colorées où des dizaines de personnes ont inscrit un message en hommage aux victimes.

Le rassemblement avait lieu à l'appel de l'Association française des victimes du terrorisme (AfVT), soutenue par plusieurs organisations, notamment de défense des droits de l'homme ou encore l'Union des étudiants juifs de France (UEJF).

"On ne pouvait pas ne pas être là", a déclaré à la presse Guillaume Denoix de Saint Marc, directeur général de l'AfVT, un panneau "Je suis toujours Charlie" à la main.

"Il fallait être là"

"Il pleut, il fait froid, je suis un peu enrhumée, mais je suis quand même venue, parce qu'il fallait que je sois là", a de son côté expliqué à l'AFP, visiblement émue, une femme âgée appuyée sur une canne, qui a connu le dessinateur Cabu lorsqu'il dessinait dans un amphithéâtre de l'université en mai 68.

L'attaque contre Charlie Hebdo (12 morts le 7 janvier 2015), "ça fait quelque chose, surtout que ça a été le point de départ de tout ce qui a suivi après", a-t-elle ajouté, en référence à la vague d'attentats qu'a connus la France en deux ans.

Au lendemain de l'attaque contre Charlie Hebdo par les frères Kouachi, Amédy Coulibaly avait tué une policière municipale à Montrouge, en banlieue parisienne. Le 9 janvier, il exécutait quatre hommes lors d'une prise d'otages dans un supermarché juif de Paris, l'Hyper Cacher.

ATS

 Toute l'actu en bref