Toute l'actu en bref

Pour la première fois de l'année, Lewis Hamilton occupe la tête du championnat du monde de F1. Le Britannique a pris les commandes grâce à sa victoire au Grand Prix de Hongrie.

Sur le Hungaroring, le pilote Mercedes s'est imposé devant son coéquipier Nico Rosberg, qu'il devance désormais au championnat du monde. Un retournement de situation que peu de monde attendait après un début de saison dominé par Rosberg, vainqueur des quatre premières courses et qui a compté jusqu'à 43 points de marge sur Hamilton.

Le "momentum" a toutefois changé dès la fin mai à Monaco. Et avec cinq victoires lors des six derniers Grands Prix, Hamilton a totalement relancé le championnat du monde, au point même de virer en tête à la mi-saison - 11 courses sur 21 ont été disputées - avec six points d'avance sur son coéquipier et rival.

Pour s'offrir la 48e victoire de sa carrière en F1, la cinquième sur le tourniquet hongrois après 2007, 2009, 2012 et 2013 (un record), Hamilton a mené de bout en bout. Malchanceux samedi durant les qualifications - il avait été privé de la pole position en raison d'un tête-à-queue devant lui -, le Britannique a parfaitement jailli au départ, prenant d'entrée l'ascendant sur Rosberg.

Le triple champion du monde n'a ensuite abandonné que deux fois les commandes de la course, lorsqu'il est passé au stand pour mettre des pneus tendres aux 17e et 41e tours. Mais comme Rosberg s'est arrêté à chaque fois le tour suivant, l'Allemand n'a pas pu profiter longtemps de son leadership.

Même lorsqu'il a été ralenti illicitement par le retardataire Esteban Gutierrez (53e tour), ou commis quelques imprécisions en fin de Grand Prix, Hamilton n'a jamais été sérieusement menacé par Rosberg.

Derrière les deux intouchables Flèches d'Argent, le podium a été complété par l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull), qui a terminé juste devant l'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari).

Quelques jours après avoir assuré son avenir financier, grâce à son rachat par une société d'investissements, l'écurie Sauber n'est pas parvenue à marquer ses premiers points de la saison. Le Brésilien Felipe Nasr s'est classé 17e, tandis que le Suédois Marcus Ericsson, qui avait dû partir depuis les stands, s'est contenté du 20e rang.

Le prochain Grand Prix est programmé à Hockenheim en Allemagne, le 31 juillet. Nico Rosberg y évoluera devant son public, et avec la ferme intention d'inverser la tendance face à Hamilton.

sda-ats

 Toute l'actu en bref