Toute l'actu en bref

Zinédine Zidane sait que le Real Madrid n'a pas le droit à l'erreur en Ligue des champions.

"Mardi, nous jouons notre saison." Zinédine Zidane, jeune entraîneur du Real Madrid sous pression, sait que son crédit en tant que coach dépend beaucoup de l'issue du quart de finale retour de la Ligue des champions contre Wolfsburg, chez qui les Espagnols se sont inclinés 2-0 mercredi.

A la veille de la réception d'Eibar samedi en championnat d'Espagne, Zidane a semblé combatif en conférence de presse, se disant confiant dans le fait de bénéficier du soutien du stade Santiago-Bernabeu ce week-end et surtout mardi prochain contre Wolfsburg.

"Je crois que le public va être avec nous. Mardi, nous jouons notre saison mais nous le savons clairement. C'est un match important et le public aime ça. Moi, j'aime quand les choses deviennent difficiles et je crois que le public aussi", a déclaré le Français, en situation délicate après le match aller.

"ZZ" ne s'est néanmoins pas montré inquiet pour son avenir en cas d'élimination en C1. "Mon poste, je le joue tout le temps. Quand je me suis mis dans cette situation, je connaissais les règles. Si j'avais eu un problème avec ça, je ne me serais pas mis là-dedans", a-t-il lancé.

"Je suis tranquille avec ça. Ce qui m'anime, c'est ce que je fais au quotidien, comment je fais pour m'améliorer, pour que l'équipe s'améliore. Pour le reste, je sais que si je perds deux matches, une compétition, je sais que je peux partir, qu'on peut me changer, oui, ça fait partie du truc. Mais je n'en suis pas là, je suis en pleine saison, je suis en plein dans mes objectifs", a-t-il asséné.

Eliminé précocement en Coupe du Roi pour une erreur administrative, distancé à sept longueurs du leader Barcelone en Liga à sept journées de la fin, le Real Madrid n'a a priori plus que la Ligue des champions pour éviter une deuxième saison consécutive sans trophée majeur.

sda-ats

 Toute l'actu en bref