Toute l'actu en bref

Union Neuchâtel s'est relancé en finale de LNA messieurs. Menés 2-0 par Fribourg Olympic dans cette série au meilleur des sept matches, les hommes de Manu Schmitt se sont facilement imposés 82-68.

Les Neuchâtelois étaient attendus de pied ferme par les 1600 spectateurs de la Riveraine, qu'ils retrouvaient après deux rencontres du côté de St-Léonard. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils n'ont pas manqué leurs retrouvailles avec leur public.

Entré tambour battant dans la partie, Union menait déjà 11-0 après trois minutes face à des Fribourgeois maladroits, dépassés face à l'agressivité de la défense neuchâteloise. Il n'en fallait pas plus pour déclencher l'ire de Petar Aleksic, l'entraîneur d'Olympic, qui a tenté de réveiller ses hommes. Sans succès toutefois.

Et alors que les deux premiers actes de cette finale avaient donné lieu à des matches serrés, il n'en a rien été samedi soir. Union a toujours maintenu son adversaire à (très) bonne distance: 20-10 après le premier quart, 42-25 à la mi-temps, 68-46 à l'entame du dernier quart, 82-68 en fin de match.

En réussite, les joueurs d'Union sont même apparus euphoriques par instants. Cela a par exemple été le cas de Brian Savoy, qui a donné plus de vingt longueurs d'avance à ses couleurs en réussissant, en quelques minutes seulement, trois tirs primés. Le meneur a terminé la rencontre avec 16 points, laissant toutefois le rôle de meilleurs marqueurs neuchâtelois à Babacar Touré (17 points, 11 rebonds) et Tony Brown (19 points).

Côté fribourgeois, Petar Aleksic s'est finalement résigné en faisant tourner son effectif dans le dernier quart, alors que ses hommes n'avaient plus rien à espérer. Et si Olympic a pu éviter une correction encore plus sévère, c'est grâce à Jonathan Kazadi (20 points), qui a pris quasiment tous les tirs fribourgeois dans les dernières minutes.

Après une telle démonstration, Union peut toujours croire en ses chances dans cette finale de LNA, qui s'annonce indécise jusqu'au bout. Les deux équipes se retrouveront mardi à 19h30, et à nouveau dans la salle de la Riveraine.

sda-ats

 Toute l'actu en bref