Toute l'actu en bref

Le FC Bienne est officiellement déclaré en faillite.

Le Tribunal régional Jura bernois-Seeland a révoqué le sursis concordataire prononcé en avril dernier et a ainsi mis un terme à l'ère très hasardeuse du président Carlo Häfeli, qui avait repris le club au début de la saison dernière, en Challenge League.

L'équipe amenée à renaître des centres du club désormais en faillite devrait repartir en 2e ligue régionale (6e div.) ou interrégionale (5e div.), selon les médias biennois et seelandais. Une nouvelle appellation est possible. Des informations plus précises sont attendues mercredi de la part de la nouvelle association mise en place.

L'issue de cette débâcle ne faisait plus aucun doute. Les créanciers n'étaient pas opposés à la révocation du sursis concordataire. "Je regrette cette issue pour le FC Bienne, pour les joueurs et pour la ville de Bienne avec ses nouveaux stades", a déclaré mardi le juge Balz Oberle. Il a estimé qu'il n'y avait plus aucun espoir d'assainir le FC Biel/Bienne SA en l'absence d'investisseurs.

Le président Carlo Häfeli n'a pas jugé nécessaire de se présenter à l'audience mardi devant le juge. Ce dernier a eu des mots très durs à son encontre, en relevant son manque de coopération à l'égard de l'expert de Transliq SA mandaté pour réunir les pièces du dossier à la demande de la justice bernoise. Le magistrat n'a pas exclu de prononcer une amende contre l'avocat zurichois zurichois, qui avait repris le club la saison dernière en augmentant sensiblement le train de vie de l'équipe. Sans pouvoir assumer les charges.

Le FC Bienne avait lui-même demandé sa mise en faillite avant l'audience. Carlo Häfeli a justifié la requête par le refus de l'ASF de laisser le club poursuivre en Promotion League la saison prochaine. "Par conséquent, les conditions pour un assainissement ne sont pas réunies", écrivait-il.

Le club seelandais a accumulé 300'000 francs de dettes incontestées, à quoi s'ajoute un passif de 500'000 francs que conteste l'avocat. L'équipe s'était vu retirer sa licence de Challenge League à fin avril par la Ligue, à la suite de manquements répétés. L'équipe a fini la saison à la dernière place après de très nombreux retraits de points et sans plus pouvoir finir le Championnat.

sda-ats

 Toute l'actu en bref