Toute l'actu en bref

Nicole Büchler, impériale à la perche malgré le crachin (4m70), et Kariem Hussein sur 400 m haies (49''47) ont fêté les deux principales victoires suisses d'un meeting de Lucerne pas gâté par la météo

Revenu de nulle part dans la dernière ligne droite, Hussein a fait honneur à son titre de champion d'Europe. L'étudiant en médecine a notamment battu le no 7 mondial de la saison, l'Américain Jeshua Andersen (2e en 49''51) et le double vice-champion du monde Javier Culson (51''21), il est vrai méconnaissable. Le chrono, plombé par la fraîcheur ambiante (14 degrés), n'a rien de fameux mais la victoire est belle.

Rien n'arrête Nicole Büchler. La Biennoise s'est imposée avec la très respectable hauteur de 4m70, ce qui, il y a un an encore, constituait son plafond. Aujourd'hui, une telle barre constitue simplement une base de laquelle elle peut viser bien plus haut.

La Biennoise a "encore renforcé sa confiance" en laissant derrière elle des athlètes comme la recordwoman du monde juniors Wilma Murto (FIN), la vice-championne du monde Fabiana Murer (BRA), toutes deux 4m50, ou encore la Grecque Nikoleta Kyriakopoulou (4m40).

Lea Sprunger n'a pas pu enchaîner après son exploit de Genève samedi (54''92). La Vaudoise a cafouillé avant le dernier obstacle pour finir 4e en 56''19 d'une course gagnée par la Danoise Sara Slott Petersen (55''20). "Sur la fin, je cours à la volonté, je n'y étais plus. Je dois retourner au travail!", analysait la Vaudoise.

Clou de la soirée, le 100 m hommes n'a pas déçu. Les spectateurs ont vu les pur-sang débouler à deux reprises. La première fois, le meilleur performer mondial de la saison et recordman d'Europe (9''86) Jimmy Vicaut s'est imposé en 9''98, temps inofficiel car seuls trois athlètes ont rallié l'arrivée. Ils n'avaient pas entendu le (faible) rappel du starter, pour un faux départ tout sauf évident. Contraint de recourir, comme tous les autres, quinze minutes plus tard, Vicaut n'a pas rechigné à la tâche et l'a encore emporté, officiellement cette fois, en 10''08. Le Français a été ovationné.

sda-ats

 Toute l'actu en bref