Toute l'actu en bref

L'Éthiopien Lemi Berhanu Bayle a remporté le marathon de Boston, l'une des six épreuves du Circuit mondial (World Marathon Majors).

Avec un chrono de 2h12'45, il a devancé le double vainqueur de l'épreuve (2013 et 2015), son compatriote Lelisa Desisa. La troisième place est revenue à un autre Éthiopien, Yemane Tsegay.

En quête d'une troisième victoire en quatre ans, Desisa a dicté le rythme de la course sur le profil très exigeant du parcours de Boston et s'est retrouvé seul face à Berhanu à cinq kilomètres de l'arrivée. Le jeune Ethiopien (21 ans), 15e du marathon des Championnats du monde 2015, a profité d'un ravitaillement sur une portion légèrement en pente pour attaquer Desisa qui n'a pas réussi à le suivre.

"Depuis Dubaï (où il a pris en janvier la 2e place en 2h04'33, record personnel), je me sens très en confiance", a expliqué, très ému, Behranu qui a frappé un grand coup en vue d'une sélection pour les JO 2016 de Rio.

L'épreuve féminine a été marquée par deux coups de théâtre: la tenante du titre, la Kényane Caroline Rotich, a stoppé sa course après moins de 10 km et l'Éthiopienne Atsede Baysa s'est imposée en 2h29'19. Baysa, double lauréate des marathons de Paris (2009, 2010) et de Chicago (2010, 2012) était pourtant relégué un temps à 32 secondes de la tête, avant de finir fort.

"Les Kényanes sont parties très vite, je me suis concentrée sur mon propre rythme", a-t-elle expliqué. Elle a devancé sa compatriote Tirfi Tsegaye, 2e, et la Kényane Joyce Chepkirui, 3e.

La 120e édition du marathon de Boston se disputait trois ans après la double attaque terroriste qui avait frappé l'épreuve, en 2013, et qui avait tué trois personnes et en avait blessé 264 autres.

sda-ats

 Toute l'actu en bref