Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La future Première dame Melania Trump a choisi une tenue de la créatrice Norisol Ferrari pour assister jeudi à Washington à l'hommage de son mari aux anciens combattants.

KEYSTONE/EPA Consolidated News Photos POOL/CHRIS KLEPONIS / POOL

(sda-ats)

La future Première dame Melania Trump a choisi une tenue de la créatrice Norisol Ferrari pour assister jeudi à Washington à l'hommage de son mari aux anciens combattants. La styliste est une américaine d'origine hispanique, fille d'un ancien soldat.

A son arrivée au cimetière militaire d'Arlington, tout proche de la capitale, l'ancien mannequin d'origine slovène portait un manteau et une robe, tous deux noirs, de la styliste new-yorkaise, peu connue du grand public jusqu'ici. La maison Norisol Ferrari a confirmé à l'AFP qu'il s'agissait de ses créations.

Norisol Ferrari est la fille de parents colombien et vénézuélien. Son père est un ancien soldat ayant subi des blessures incapacitantes au combat, a-t-elle expliqué au site spécialisé Women's Wear Daily.

Réagissant à la polémique née de déclarations de plusieurs designers ayant assuré qu'ils n'habilleraient pas Melania Trump, elle a déclaré à WWD être "opposée à la discrimination sous toutes ses formes".

"Je soutiens les femmes"

Elle dit avoir vu en Melania Trump "une personne incomprise, qui est sous le feu des projecteurs. C'est une femme, une mère, et je soutiens les femmes."

La créatrice, qui a fait ses débuts à la Fashion Week de New York en 2012, a insisté sur le côté improbable de sa trajectoire. "Quelqu'un qui vient d'où je viens n'a pas ce genre d'opportunités", a-t-elle martelé. "Les femmes en général n'ont pas d'occasions comme celles-là dans le monde de la mode. J'ai beaucoup de chance d'avoir une telle muse magnifique. Elle est impressionnante, elle est déterminée et elle est gentille."

Selon Women's Wear Daily, Ralph Lauren et Karl Lagerfeld seraient pressentis pour habiller Melania Trump vendredi pour les cérémonies d'investiture. Contacté par l'AFP, Ralph Lauren s'est refusé à tout commentaire.

ATS