Melbourne commence à rêver


 Toute l'actu en bref

Et Melbourne commence à rêver à une nouvelle finale entre Roger Federer et Rafael Nadal, huit ans après celle remportée en cinq sets par le Majorquin...

Comme Roger Federer la veille, Rafael Nadal a assuré sa qualification pour les demi-finales avec une victoire en trois manches. Il s'est imposé 6-4 7-6 (9/7) 6-3 devant Milos Raonic non sans avoir dû écarter six balles de deuxième manche. Le Canadien en a joué cinq à la relance et et une seule sur son service qu'il perdait sur sa... deuxième double faute du match.

Soumis au feu nourri de son adversaire qui l'avait battu en début d'année à Brisbane, Rafael Nadal a fait face avec sa bravoure coutumière et quelques coups sortis d'ailleurs, les symboles sans doute de son grand retour aux affaires. Après cette victoire contre le no 3 mondial, qui avait été précédée de son marathon face à Alexander Zverev et d'une belle leçon de réalisme devant Gaël Monfils, le doute n'est plus permis. Rafael Nadal a retrouvé son rang.

Qualifié une vingt-quatrième fois pour les demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem - sa vingt-troisième remontait tout de même à Roland-Garros 2014 -, Rafael Nadal affrontera vendredi Grigor Dimitrov. Même si Dimitrov s'est imposé lors de leur dernière rencontre en octobre dernier à Shanghaï, Rafael Nadal sera le grandissime favori de cette demi-finale du bas du tableau. Le Majorquin avait, en effet, battu le Bulgare à sept reprises en sept matches avant ce quart de finale de Shanghaï qui fut la dernière partie livrée par Rafael Nadal en 2016.

On s'en souvient, le gaucher de Manacor avait arrêté la décision de faire l'impasse sur Bâle, Paris-Bercy et le Masters pour bénéficier d'une plus longue préparation pour cet Open d'Australie. Ce choix est en passe de s'avérer gagnant au-delà de toutes ses espérances.

ATS

 Toute l'actu en bref