Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ciro Immobile a doublé son total de buts avec la Nazionale au meilleur des moments.

L'attaquant de la Lazio a frappé deux fois pour permettre à l'équipe d'Italie de décrocher in extremis la victoire 3-2 en Macédoine, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018.

A Skopje, les Azzurri, qui avaient ouvert la marque par Andrea Belotti, ont vécu une soirée difficile qui a failli tourner au cauchemar en deux minutes. Le temps pour Nestrovski (57e) et Hasani (59e), les coéquipiers du Luganais Ezgjan Alioski (titulaire et très actif), de tromper un Gianluigi Buffon en quête d'une cinquième Coupe du monde.

Il a alors fallu une réalisation de Ciro Immobile à la 75e puis une autre dans le temps additionnel pour obtenir un succès sans lequel la situation de la Squadra aurait été bien inconfortable dans ce groupe G. Car l'Espagne, qui l'avait dominée jeudi à Bari mais avait été rejointe (1-1), a passé l'épaule dans l'enfer de Shköder.

La Roja de Julen Lopetegui a gagné 2-0 contre l'Albanie, faisant la différence en seconde période par Diego Costa et Nolito. Les champions du monde 2010 et ceux de 2006 ont donc pris le pouvoir dans le groupe G avec sept points, soit un de plus que les Albanais et Israël (victoire 2-1 contre le Liechtenstein).

Il faudra compter avec l'Islande dans le groupe I. Soucieux de prouver que leur Euro inespéré (quart de finale) n'était pas dû au hasard, les Strakarnir okkar ont battu la Turquie à Reykjavik (2-0), trois jours après avoir arraché de justesse la victoire contre les Finlandais (3-2).

Les Islandais - qui ont marqué par Toprak (contre son camp) et Finnbogason - se retrouvent donc en tête du classement à égalité avec la Croatie, laquelle s'est imposée 1-0 en Finlande grâce à Mario Mandzukic. A noter dans cette poule la nouvelle défaite du Kosovo, tombé 3-0 en Ukraine alors qu'il avait déjà lourdement chuté jeudi face aux Croates (6-0).

L'affaire se corse pour l'Autriche de Marcel Koller dans le groupe D. Battue 3-2 en Serbie (avec un but du Bâlois Marc Janko), elle n'est que troisième du classement avec trois points de retard sur son bourreau du jour et un sur le Pays de Galles, tenu en échec chez lui par la Géorgie malgré un but de Gareth Bale (1-1).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS