Mondiaux: Marcel Hirscher, l'homme de St-Moritz


 Toute l'actu en bref

Le Roi s'appelle toujours Marcel Hirscher. L'Autrichien a été le grand bonhomme des Mondiaux de St-Moritz, où il a gagné trois médailles, dont deux en or.

Le skieur de Salzbourg a pourtant connu des instants difficiles dans les Grisons. Il a été grippé durant la première semaine, puis essuyé les quolibets de la presse autrichienne lorsqu'il a perdu l'un de ses duels du Team Event face à un Belge. Cela n'avait évidemment pas plu au principal intéressé, qui avait parlé de "coup bas".

C'est toutefois sur la piste que Marcel Hirscher a apporté la meilleure des réponses. Médaillé d'argent du combiné, où il n'a été battu que pour un centième par Luca Aerni, il s'est surtout illustré dans la dernière ligne droite des Mondiaux, s'imposant avec brio en géant et en slalom. De quoi réussir un rare doublé en technique, exploit qui n'avait plus été réalisé depuis Alberto Tomba en 1996 à la Sierra Nevada.

"Mon objectif minimum était de revenir avec au moins une médaille. Et de ce point de vue, l'argent du combiné m'a libéré d'un poids", a expliqué Marcel Hirscher. "C'est toutefois mon succès en géant qui m'a fait le plus de bien. Cela faisait tellement longtemps que je courais après ce titre, qui m'avait échappé de peu en 2013 et 2015 (réd: en argent à chaque fois derrière Ted Ligety). Cette victoire a été très forte émotionnellement", a-t-il relevé.

Cette médaille d'or lui a aussi permis d'attaquer le slalom en toute décontraction. "C'était génial d'être au départ et de se dire que je n'avais rien à perdre, que j'étais déjà champion du monde", a-t-il raconté. "Même si j'avais enfourché la première porte, cela ne m'aurait pas affecté. La seule chose qui aurait été grave, cela aurait été de ne pas jouer le coup à fond. J'ai alors pris tous les risques, et tout s'est déroulé à merveille", s'est-il réjoui après sa victoire dans le slalom dominical, remporté haut la main avec 0''68 d'avance sur son coéquipier Manuel Feller.

Avec désormais sept médailles individuelles aux Mondiaux (neuf avec le Team Event), Marcel Hirscher peut retourner avec l'esprit serein en Coupe du monde où, sauf sensation, il va gagner en fin de saison un sixième globe consécutif du classement général. Il ne lui reste dorénavant plus qu'à étoffer son palmarès aux Jeux olympiques, où il ne compte qu'une médaille d'argent. Une lacune que l'Autrichien tentera de combler dans une année à PyeongChang où, selon ses résultats, il pourrait devenir le plus grand skieur de l'histoire.

ATS

 Toute l'actu en bref