Toute l'actu en bref

Nico Rosberg (Mercedes) a remporté le GP d'Italie à Monza. Il a devancé son coéquipier Lewis Hamilton, qui a manqué son départ. Le podium a été complété par Sebastian Vettel (Ferrari).

Ce succès de Rosberg, son 21e en carrière et le 7e de la saison, lui permet de relancer encore davantage la course au titre. L'Allemand revient en effet à deux points seulement d'Hamilton au classement général, à sept courses de la fin.

Nico Rosberg a fait le plus dur en prenant un bon départ, au contraire d'Hamilton. L'Anglais, en pole position, a raté son envol: il ne passait qu'en 6e position à l'issue du 1er tour.

Le triple champion du monde est bien parvenu à remonter au 2e rang, mais il avait perdu trop de temps sur son rival pour le menacer pour la victoire. Les Mercedes ont choisi une stratégie différente, avec un seul arrêt (pneus tendres, puis medium), alors que les autres, à commencer par les Ferrari, ont préféré s'arrêter deux fois et utiliser les gommes super tendres et tendres.

Vettel et Kimi Raikkonen (4e) n'ont toutefois pas pu remettre en cause la supériorité écrasante des Flèches d'argent. Elles se consoleront en étant les meilleures "du reste", devant Daniel Ricciardo (Red Bull-TAG Heuer).

Au terme de la saison européenne, la disette continue pour les Sauber-Ferrari. Felipe Nasr a abandonné alors que Marcus Ericsson a dû se contenter d'une anonyme 16e place. L'écurie basée à Hinwil n'a toujours pas inscrit le moindre point au championnat.

sda-ats

 Toute l'actu en bref