Toute l'actu en bref

Golden State a rendez-vous avec l'histoire dimanche, dans la salle de son plus grand rival cette saison, San Antonio.

En cas de victoire, les Warriors égaleront l'incroyable record des Chicago Bulls de Michael Jordan, vainqueurs de 72 matches en 1995/96.

Le champion en titre qui a perdu de sa superbe ces dernières semaines, comme l'ont montré ses défaites à domicile face à Boston et Minnesota, a arraché dans la douleur sa 71e victoire de la saison sur le parquet de Memphis (100-99) samedi.

Distancée encore de dix points à six minutes de la sirène (90-80), la franchise d'Oakland a assommé les Grizzlies dans les deux dernières minutes grâce à Draymond Green, déchaîné en défense et auteur du panier de la victoire.

Depuis quelques semaines déjà, Steve Kerr, le coach des Warriors, est pris au piège de ce fameux record. Il sent que certains cadres de son équipe auraient besoin de souffler un peu avant les play-off qui débutent dans une semaine, mais ses joueurs ne veulent pas lâcher le morceau si près du but.

"Personnellement, je me fous de ce record, mon but est qu'on aborde les play-off en étant frais, c'est pour cela que je limite la présence des joueurs sur le parquet à 33-35 minutes", a concédé Kerr, qui était l'un des coéquipiers de Michael Jordan dans les Chicago Bulls de 1995/96. S'ils veulent battre le record des Bulls, Stephen Curry et ses coéquipiers doivent remporter leurs deux derniers matches, dimanche à San Antonio et mercredi à domicile face à Memphis.

A noter encore la victoire pour Thabo Sefolosha (1 point/4 rebonds en 30 minutes) et Atlanta contre Boston (118-107).

sda-ats

 Toute l'actu en bref