Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les allergiques aux pollens doivent se préparer: les températures devraient rester douces cette semaine et donc les concentrations de pollen importantes (image symbolique/archives).

Keystone/DPA dpa-Zentralbild/Z1032/_ARNO BURGI

(sda-ats)

C'est encore l'hiver et pourtant le rhume des foins fait déjà des siennes. Les noisetiers et aulnes ont commencé à fleurir et dans de nombreux endroits du plateau, en Valais et au Tessin, les concentrations de pollens sont importantes, selon SRF Meteo.

Le temps sec et chaud fait grimper la quantité de pollen dans l'air, explique lundi SRF Meteo dans un communiqué. Les allergiques pourront toutefois souffler un peu mardi avec l'arrivée de la pluie. Mais le répit sera de courte durée, puisque les températures devraient rester douces par la suite et donc les concentrations de pollens importantes.

La végétation est en retard après un mois de janvier trop froid. Février en revanche est plus chaud de 2 degrés en moyenne, ce qui a fait fleurir les noisetiers et les aulnes.

De nombreux accidents

Le beau temps n'a pas seulement rimé avec une hausse de la quantité de pollens, mais aussi avec une augmentation des missions de la Rega. Elle a dû intervenir 150 fois le week-end, soit un nombre record pour cet hiver.

La Rega était surtout active dans l'Oberland bernois, ainsi que dans la Suisse centrale et à l'est du pays. Deux tiers des accidents ont touché des amateurs de sports d'hiver.

Les traumatismes les plus fréquents étaient des blessures aux épaules et au dos, des fractures, ainsi que des commotions, indique lundi la Rega dans un communiqué.

ATS