Toute l'actu en bref

2016 pourrait battre les records de chaleur enregistrés ces deux dernières années.

KEYSTONE/EPA DPA/PAUL ZINKEN

(sda-ats)

Un nouveau record de chaleur pourrait être atteint en 2016, selon des scientifiques américains. Les années 2014 et 2015 avaient déjà enregistré les niveaux les plus hauts depuis le début des relevés de température en 1880.

Le mois dernier a été le mois d'avril le plus chaud dans les annales, marquant le douzième mois consécutif de chaleur record, a annoncé l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA). Les quatre premiers mois de cette année ont même été les plus chauds depuis 136 ans avec une température de 1,1 degré Celsius au-dessus de la moyenne du 20e siècle (13,7°C).

"Je pense que nous sommes déjà tellement au-dessus des températures de 2015 que 2016 va probablement enregistrer un nouveau record annuel de chaleur sur le globe", estime Jake Crouch, un climatologue de cette agence.

Même la réémergence du courant équatorial froid du Pacifique, La Nina, qui doit succéder au courant chaud surnommé El Nino dans les derniers mois de 2016, ne devrait pas suffire à éviter un nouveau record de chaleur, a-t-il dit.

Trop tôt pour être catégorique

Ce scientifique a toutefois tempéré cette prédiction, car selon lui, il est encore trop tôt pour se prononcer catégoriquement. Mais d'autres scientifiques comme Gavin Schmidt, un climatologue de la NASA, vont dans le même sens: dans un tweer, ce dernier a chiffré à 99% la probabilité que le mercure batte un nouveau record en 2016.

sda-ats

 Toute l'actu en bref