Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une partie du personnel navigant de British Airways a appelé à une grève de deux jours les 10 et 11 janvier. Le conflit concerne les salaires des nouveaux embauchés qui selon le syndicat sont si faibles "qu'un nombre significatif d'employés sont contraints d'avoir un second emploi (archives).

KEYSTONE/AP/FRANCOIS MORI

(sda-ats)

Une partie du personnel navigant de British Airways a appelé mardi à une grève de deux jours les 10 et 11 janvier. Le conflit concerne les salaires des nouveaux embauchés depuis 2010.

La compagnie aérienne britannique a répondu qu'elle allait "s'organiser pour faire en sorte que tous nos passagers arrivent à leur destination" ces deux jours-là. Elle a également dénoncé que ses clients soient "une nouvelle fois pris pour cible".

Une première grève de 48 heures à l'appel du syndicat Unite, prévue pour le jour de Noël et le 26 décembre, avait été suspendue après une rencontre avec la direction. Mais les propositions de celle-ci ont été rejetées par 70% des plus de 2700 membres du personnel navigant affilés à Unite (soit 15% de la compagnie au total), a expliqué un porte-parole du syndicat.

Unite dénonce que tous les membres du personnel navigant embauchés depuis 2010 commencent avec un salaire fixe de 12'000 livres (15'000 francs) par an auquel s'ajoute la somme de 3 livres par heure de vol effectuée.

Selon le syndicat, le salaire des nouveaux embauchés est si faible qu'"un nombre significatif d'employés sont contraints d'avoir un second emploi".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS