Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le taux de fécondité des Chinoises était de 1,7 enfant par femme en 2016 (archives).

KEYSTONE/EPA/WU HONG

(sda-ats)

La décision prise en octobre 2015 par la Chine d'autoriser tous les couples du pays à avoir deux enfants au lieu d'un a produit des "résultats notables", a déclaré samedi un haut responsable chinois. Le taux de fécondité est attendu en hausse jusqu'en 2020.

Wang Peian, vice-ministre de la commission de la santé nationale et de la régulation des naissances, a souligné que l'année 2016 avait enregistré le plus grand nombre de nouveau-nés depuis 2000.

Selon lui, 18,46 millions de naissances ont été recensées l'an dernier en Chine, soit deux millions de plus que la moyenne des cinq dernières années.

Le taux de fécondité s'est établi à 1,7 enfant par femme, au lieu de 1,5 à 1,6 enfant par femme entre 2000 et 2015, et devrait continuer à croître jusqu'en 2020, a dit M. Wang. Il s'est dit "très optimiste".

Inquiètes au sujet des coûts induits par une population vieillissante, les autorités chinoises ont abandonné, en 2015, la règle de l'enfant unique introduite à la fin des années 1970 pour éviter que la croissance démographique n'échappe à tout contrôle. Le pays pense que sa population atteindra environ 1,42 milliard d'habitants à la fin de la décennie.

ATS