Pékin veut réduire de 30% sa consommation de charbon en 2017


 Toute l'actu en bref

La mairie de Pékin a promis la mise en place de mesures "extraordinaires" cette année pour réduire le "smog". Ce brouillard polluant est dégagé par les pots d'échappement des voitures et la combustion du charbon (archives).

KEYSTONE/AP/ANDY WONG

(sda-ats)

La ville de Pékin a l'intention de réduire sa consommation de charbon de 30% supplémentaires en 2017, rapporte l'agence Chine nouvelle en citant le maire. Elle souhaite lutter contre la pollution atmosphérique qui empoisonne la capitale chinoise.

La mairie de Pékin a promis la mise en place de mesures "extraordinaires" cette année pour réduire le "smog". Ce brouillard polluant est dégagé par les pots d'échappement des voitures et la combustion du charbon.

"Nous allons essayer de réduire l'usage du charbon à zéro dans six grands quartiers de la ville et dans la plaine au sud de Pékin", a déclaré le maire Cai Qi, selon des propos cités dimanche soir par Chine nouvelle.

L'objectif de la ville est de consommer moins de 7 millions de tonnes de charbon en 2017, a précisé le maire. Ce dernier avait initialement fixé un objectif de 10 millions de tonnes, contre 22 millions en 2013.

Pékin a déjà fermé plusieurs centrales électriques fonctionnant au charbon. La ville prévoit de retirer de la circulation 300'000 voitures ne respectant pas les normes de pollution cette année pour les remplacer par des véhicules plus propres, a précisé le maire.

ATS

 Toute l'actu en bref