Toute l'actu en bref

Les autorités panaméennes ont mené vendredi une nouvelle perquisition dans un bureau du cabinet d'avocats Mossack Fonseca, au coeur du scandale des "Panama Papers", a annoncé le procureur chargé de l'enquête. Une première descente de police avait eu lieu le 12 avril.

Cette deuxième perquisition intervient après que les autorités ont "reçu de nouvelles informations sur la présence possible dans cet immeuble de documentation liée à la gestion de la société Mossack Fonseca", a déclaré le procureur.

Elle vise également à chercher des informations sur les "sociétés qui ont été d'une manière ou d'une autre citées par les médias pour avoir commis possiblement des délits", a-t-il précisé.

Grande quantité de documents

Lors de cette nouvelle perquisition, "nous avons trouvé une grande quantité de documents qui sont présumés appartenir à la société", a-t-il ajouté. Mais selon lui, le cabinet archive la majorité de ses documents sous forme numérique dans plus d'une centaine de serveurs.

Le cabinet d'avocats a indiqué "collaborer dans le cadre des investigations en cours" et a assuré que les documents présents dans ses locaux contiennent des "informations", dont la justice dispose déjà.

Les quelque 11,5 millions de documents du cabinet d'avocats panaméen, dévoilés au début avril par une centaine de médias dans le monde entier, ont mis au jour un vaste système d'évasion fiscale impliquant de hauts responsables politiques, sportifs ou milliardaires.

sda-ats

 Toute l'actu en bref