Pas d'effet suspensif pour le recours de Stadler et Siemens


 Toute l'actu en bref

Les VBZ veulent acheter 70 nouveaux trams pour remplacer le modèle "Tram 2000" (archives).

KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT

(sda-ats)

Echec pour Stadler Rail et Siemens devant la justice zurichoise. Le tribunal administratif n'accorde pas l'effet suspensif à leur recours contre l'acquisition de 70 nouveaux trams Bombardier par les transports publics de la ville de Zurich (VBZ).

Il n'y a aucune raison de répéter la procédure d'attribution du contrat, a indiqué mardi le tribunal administratif zurichois dans une première prise de position sur le recours. Il a donc refusé d'accorder l'effet suspensif demandé par les constructeurs Stadler Rail et Siemens.

"Nous allons analyser le jugement du tribunal administratif", a indiqué à l'ats Siemens Suisse. L'entreprise décidera ces prochains jours si elle fait recours auprès du tribunal fédéral. Du côté de Stadler Rail, on a pris connaissance de la décision du tribunal qui va être examinée.

En mai 2016, les VBZ ont fait savoir qu'ils avaient porté leur choix sur le modèle "Flexity 2" du constructeur canadien Bombardier. Les transports publics de la ville de Zurich veulent acheter 70 de ces trams pour remplacer le modèle "Tram 2000". Le montant du contrat avec Bombardier s'élève à 358 millions de francs.

Déjà en service à Bâle

Dans une seconde phase, les VBZ pourraient acquérir 70 trams supplémentaires. Les rames "Flexity 2" de Bombardier circulent déjà à Bâle et Berlin. Ils circuleront aussi à Vienne (A) dès 2018. Les nouveaux trams zurichois devraient être livrés de 2018 à 2023.

Les constructeur thurgovien Stadler Rail et allemand Siemens ont déposé un recours contre la décision des VBZ. Stadler estime qu'il existe des zones d'ombre dans l'attribution du contrat et Siemens parle de "manque de transparence".

ATS

 Toute l'actu en bref