Toute l'actu en bref

En 2015, l'appréciation du franc aura coûté 1,3 point de pourcentage de croissance à la Suisse romande (image prétexte).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Après un repli de la croissance romande à 0,9% en 2015, une amélioration de la conjoncture est attendue dans la région. L'Institut CREA et les six banques cantonales prévoient une hausse du PIB romand de 1,4% en 2016 et de 2% en 2017.

En 2015, l'appréciation du franc aura coûté 1,3 point de pourcentage de croissance à la Suisse romande. Sans cela, son produit intérieur brut (PIB) aurait progressé de 2,2% au lieu de 0,9%, selon les estimations du CREA publiées dans la 9e étude sur le PIB romand.

A l'inverse, la région a bénéficié de sa diversification et de la robustesse de son tissu économique. A ceci s'ajoutent un léger affaiblissement du franc en cours d'année, une économie américaine relativement robuste et la lente reprise de la zone euro, ont indiqué mercredi dans un communiqué le CREA, les six banques romandes en collaboration avec le Forum des 100 de l'Hebdo.

sda-ats

 Toute l'actu en bref