Toute l'actu en bref

Les islamistes shebab sont à l'origine de nombreux attentats en Somalie (archives).

KEYSTONE/AP/FARAH ABDI WARSAMEH

(sda-ats)

Plus de 20 personnes ont été tuées dans un double attentat suicide visant le siège du gouvernement de la région semi-autonome du Puntland, dans le centre-nord de la Somalie, a annoncé la police. L'attaque a été revendiquée par le groupe islamiste des Shebab.

"Le nombre de morts est supérieur à 20 et il pourrait encore augmenter", a dit Ahmed Sugule, médecin de l'hôpital de Galkayo, ajoutant que 30 personnes avaient été blessées. "Deux voitures piégées ont explosé, visant le siège du gouvernement local", a expliqué un policier, Mohamed Abdiqani, de la ville de Galkayo, dont les habitants ont dit avoir entendu deux fortes explosions.

Halima Ismaïl, une habitante dont le frère a été blessé dans l'attentat, a déclaré à Reuters qu'un camion piégé avait d'abord explosé, suivi environ une minute plus tard par un autre véhicule piégé, un minibus selon des témoins.

Les Shebab ont revendiqué les explosions sur Telegram, une messagerie cryptée prisée par les djihadistes, affirmant "avoir tué au moins 30 personnes, parmi lesquelles du personnel militaire et des apostats". Le porte-parole des Shebab, Abdiasis Abou Moussab, a précisé que l'attaque avait été menée par deux kamikazes au volant de voitures bourrées d'explosifs.

Multiplication des attentats

Les Shebab mènent régulièrement des attaques contre le gouvernement, les civils ou des cibles militaires. En mars, un attentat mené dans un hôtel de Galkayo avait tué six personnes, dont un responsable local.

Les Shebab somaliens, affiliés à Al-Qaïda, cherchent à renverser le gouvernement de Mogadiscio d'où ils ont été chassés en août 2011 par la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom). Ils multiplient depuis les attentats en Somalie et plus récemment dans des pays voisins comme au Kenya.

La Somalie est plongée dans le chaos et la guerre civile depuis la chute en 1991 du régime du président Siad Barre. Le pays doit organiser des élections en septembre et octobre.

sda-ats

 Toute l'actu en bref