Toute l'actu en bref

Milos Raonic (no 6) a souffert pour se hisser en quart de finale à Wimbledon. Il a renversé une situation des plus compromises face à David Goffin (no 11), qui a mené deux sets à zéro.

Demi-finaliste en 2014 sur le gazon londonien, Milos Raonic a battu le Belge 4-6 3-6 6-4 6-4 6-4, réussissant pour la première fois de sa carrière l'exploit de s'imposer après avoir concédé les deux premières manches. Il a signé le break décisif dans le cinquième jeu de l'ultime set, conservant sans trembler cet avantage. Le bombardier canadien n'a ainsi pas dû faire face à la moindre balle de break dans ce set. David Goffin s'est d'ailleurs procuré huit occasions de ravir la mise en jeu adverse dans les deux premières manches, mais une seule dans les trois suivantes.

Milos Raonic, qui pourrait retrouver comme en 2014 Roger Federer au stade des demi-finales à Church Road, se mesurera au tour suivant à l'Américain Sam Querrey. Tombeur de Novak Djokovic samedi au 3e tour, Sam Querrey s'est pour sa part débarrassé en trois sets (6-4 7-6 6-4) du Français Nicolas Mahut (ATP 51) lundi. Il fut intouchable sur son service dans cette partie: il a armé 23 aces, remportant 96% des points - 48 sur 50 - joués derrière sa première balle de service (et même 100% dans le deuxième comme dans le troisième set!).

Sam Querrey est le premier Américain à atteindre les quarts de finale à Wimbledon depuis Mardy Fish en 2011. Et le Californien de 1m98 met fin à une très longue disette dans les "Majors" pour le tennis masculin "US", absent des quarts de finale lors des 17 précédents tournois du Grand Chelem. Les derniers quarts de finaliste américains étaient Andy Roddick et John Isner, qui n'avaient pas passé ce cap lors de l'US Open 2011.

Le choc franco-français opposant Jo-Wilfried Tsonga (no 12) et Richard Gasquet (no 7) a par ailleurs tourné court, Gasquet ayant été contraint à l'abandon avant la fin du septième jeu en raison de douleurs au dos. Tsonga devrait retrouver en quart de finale le favori du bas du tableau, Andy Murray (no 2).

sda-ats

 Toute l'actu en bref