Razzia des douanes chez le collectionneur d'art Urs Schwarzenbach


 Toute l'actu en bref

L'Administration fédérale des douanes a saisi plusieurs oeuvres d'art dans le luxueux hôtel Dolder, à Zurich, propriété du milliardaire et collectionneur d'art Urs E. Schwarzenbach (archives).

KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT

(sda-ats)

L'Administration fédérale des douanes (AFD) a saisi mardi des oeuvres d'art du collectionneur d'art zurichois Urs E. Schwarzenbach. L'opération a eu lieu au Dolder Grand Hotel à Zurich et dans d'autres bâtiments.

La razzia a été opérée par l'AFD dans le cadre de plusieurs procédures ouvertes contre le collectionneur et propriétaire du luxueux hôtel Dolder. Le milliardaire est soupçonné d'avoir introduit en Suisse des oeuvres d'art sans les déclarer. Il dit être persuadé d'avoir agi correctement.

L'opération révélée par les sites en ligne du Tages-Anzeiger et de la NZZ a été confirmée par Peter Zellweger, porte-parole de la Direction d'arrondissement des douanes II. L'AFD n'a pas voulu dire combien d'oeuvres ont été saisies et la valeur qu'elles représentent.

TVA et arriérés d'impôts

Ces oeuvres doivent permettre d'assurer le paiement de la TVA sur les objets qui n'ont pas été déclarés aux douanes. En décembre dernier, le Tribunal fédéral a débouté le milliardaire qui contestait le montant des arriérés d'impôts que lui réclame le fisc.

L'office des impôts du canton de Zurich a émis une ordonnance d'arriérés d'impôts en janvier 2015. Il réclame au collectionneur et à son épouse la somme de 110 millions de francs, intérêts, frais de procédure et amendes non compris.

Contacté par l'ats, l'avocat d'Urs E. Schwarzenbach estime que la réaction de l'AFD est exagérée. Pour environ 11 millions de francs de TVA, entrer au Dolder et emporter les plus belles oeuvres d'art dépasse les bornes, selon lui.

ATS

 Toute l'actu en bref